Recherche avancée

Le recours en grâce

Les voies de recours
Mis à jour le 05 février 2015
Fiche pratique

La Constitution du 4 octobre 1958 (art. 17) donne au président de la République le droit de grâce ; c’est-à-dire de faire remise partielle ou totale d’une condamnation pénale, de la commuer ou de faire remise de peines complémentaires ou accessoires, etc.

Identifiez-vous pour lire la suite de ce contenu et profiter de l'ensemble des fonctionnalités de Légibase
Recevoir les alertes de mise à jour
Ajouter une note
Télécharger l'article
Pour acceder à ces contenus, merci de vous connecter.
  • Rechercher dans cet article