Recherche avancée

Obligation de sécurité, préjudice d’anxiété et amiante : quid de la prescription ?

Pratique des juridictions du travail
Publié le 1er février 2022 - Mis à jour le 1er février 2022
Veille juridique

Par un arrêt du 15 décembre 2021, la chambre sociale de la Cour de cassation est venue préciser la prescription du préjudice d’anxiété engendrée par la connaissance du risque élevé de développer une pathologie grave par les salariés. (Cass.Soc. 15 décembre 2021, n°20-11.046)

Identifiez-vous pour lire la suite de ce contenu et profiter de l'ensemble des fonctionnalités de Légibase
Recevoir les alertes de mise à jour
Ajouter une note
Télécharger l'article
Pour acceder à ces contenus, merci de vous connecter.
  • Rechercher dans cet article
Du même auteur